Aller au contenu

Date de parution

Croissance et résilience en temps de crise : un entretien avec Jonathan Legault, président d’ITI

Face à la COVID-19, de nombreuses entreprises ont su se transformer en mettant à profit les technologies. Les investissements en technologie en période de crise ont permis à certains décideurs de résoudre des enjeux et créer des leviers concurrentiels.

Ainsi, ceux qui ont tiré leur épingle du jeu ont réussi à faire évoluer et parfois même accélérer la performance de leur modèle d’affaires. Non seulement les entreprises qui ont investi en technologie sont bien positionnées pour traverser la crise, mais elles sont aussi devenues plus pertinentes et résilientes. Jonathan Legault, président d’ITI, partage l’expérience de son entreprise en période d’instabilité et de relance.

Qu’est-ce qui permet de soutenir, voire d’accélérer son modèle d’affaires, même pendant la COVID ?

Deux tendances semblent ressortir. D’une part, les entreprises qui avaient déjà amorcé le virage technologique semblent plus en mesure d’avoir l’agilité leur permettant, pendant la crise, de saisir les occasions et de faire évoluer leur modèle d’affaires. La modernisation de leurs TI leur a procuré une plus grande adaptabilité.

D’autre part, certaines entreprises ont réalisé, pendant la crise, la nécessité d’investir pour transformer leur modèle d’affaires en modèle plus évolutif et ainsi mieux s’adapter aux nouvelles réalités de leur marché.

Ainsi, il ne faut pas hésiter à poursuivre, voire même parfois augmenter les investissements dans les TI. Certaines solutions peuvent résoudre des enjeux et créer des avantages concurrentiels, que ce soit la modernisation des opérations ou l’usage optimal et intelligent des données. Pour ce faire, les entreprises doivent déployer des infrastructures technologiques composables qui leur offrent la flexibilité nécessaire ainsi que la capacité d’adaptation requise pour soutenir l’évolution de leur modèle d’affaires.

Ces investissements mèneront à la revitalisation des entreprises d’ici, en les rendant plus pertinentes et en créant par le fait même des emplois à valeur ajoutée qui permettront une meilleure relance économique.

Comment peut-on parler de croissance en pleine crise ?

Je prends en exemple ITI. Nous avions lancé de nombreux chantiers au cours des dernières années, et nous avons gardé le cap sur nos investissements pendant les deux vagues. De prime abord, nous avons pris le recul pour réévaluer et nous ajuster. À la suite d’une analyse, nous avons réalisé que nos chantiers stratégiques en cours, qui visaient la croissance, étaient tout à fait pertinents avec la résilience et l’agilité que nous imposait COVID.

Comme nous nous étions concentrés à bâtir des fondations solides et évolutives, à positionner adéquatement l’entreprise, à développer nos expertises ainsi que notre pertinence pour nos clients, nous pouvions continuer de nous développer. ITI pouvait également compter sur des bases solides acquises par la croissance organique, la satisfaction client, l’acquisition de clients et de partenaires majeurs, ainsi que la création d’une offre technologique pertinente.

Nous naviguons encore dans l’instabilité et il est important de mesurer le risque, de rester pertinent et d’ajuster l’offre.

Jonathan Legault

Qu’est-ce qui doit être considéré avant d’amorcer la croissance dans l’instabilité actuelle ?

Nous naviguons encore dans l’instabilité et il est important de bien évaluer le risque. Ensuite, il faut rester pertinent et ajuster l’offre. Par exemple, pour ITI, les données nous confirment une croissance soutenue dans les solutions de modernisation des infrastructures technologiques afin de les rendre hybrides et composables pour répondre aux besoins de nos clients qui ont besoin de flexibilité, mobilité et évolution. Nous notons également une hausse de la demande du côté infonuagique, de la sécurité et de la réseautique. Offres que nous maîtrisons et que nous pouvons donc accélérer.

Les entreprises comme nous doivent mettre en place une offre solide et agile qui permet de continuer à s’adapter. Puis, elles doivent continuer à développer les compétences pour que leur offre reste pertinente. Par exemple, dans notre cas, notre positionnement nous permet d’élargir et d’ajuster notre offre pour accompagner nos clients dans leur croissance, non plus juste migrer leur environnement TI, notamment.

Vous avez même changé votre image de marque en pleine crise COVID ! Quel a été l’impact ?

Évidemment, on ne recommande pas à tous de lancer une marque en période de crise, mais nous avons relevé le défi ! Notre nouvelle stratégie de marque et notre identité renouvelée étaient prêtes et puisque nous accompagnions solidement nos clients dans cette crise, nous souhaitions leur réitérer que nous étions là pour durer ! La marque ITI a eu un impact entraînant et encourageant pour nos employés, clients et partenaires. Elle communique mieux ce qu’on est devenu, a plus d’impact; elle est un excellent catalyseur de notre expertise.

Par ailleurs, la marque nous aide aussi dans l’ouverture de nouveaux marchés. Elle permet de mieux interpeler les clients potentiels. L’exercice de branding et la refonte du site web nous ont permis de lancer des discussions intéressantes avec l’ensemble du marché et même avec nos propres clients qui ne connaissaient pas nécessairement l’étendue de nos services. Nous avons constaté une hausse considérable du trafic sur notre site web et de l’intérêt envers notre expertise.

Comment gérez-vous les prochaines phases dans ce contexte ?

Nous continuerons d’investir dans notre expertise, ce qui nous démarque. Notamment, nous proposons des solutions infonuagiques québécoises ou encore ITI Orkestra, notre nouvelle solution d’infrastructure gérée.

L’expertise passe aussi par le développement de nos talents et la sélection très spécifique en acquisition de nouveaux talents. Ce que nous avons fait depuis l’automne en acquérant une dizaine de spécialistes très stratégiques pour notre future croissance. Par exemple, notre équipe mobilisée et experte nous permet de protéger notre position actuelle tout en développant l’intelligence sur les autres marchés. Nous venons également d’obtenir une certification du plus haut niveau en réseau d’entreprise de Cisco, s’ajoutant à celles que nous possédions déjà en sécurité et en centre de données, reflétant notre expertise technique de pointe et faisant d’ITI un partenaire de choix pour la transformation numérique des organisations.

Ainsi, ayant solidifié notre place au Québec, nous avons l’ambition de développer le marché canadien. Nous y jetons les premières pierres en acquérant la connaissance du marché dirigée par des spécialistes en développement des affaires tels que Mark Pilon et Thierry Geoffroy-Laflamme. Ces nouveaux talents se joignent à ITI avec une expertise de pointe ainsi qu’un succès démontré dans le marché canadien.

Grâce à ces humains dévoués, nous sommes restés concentrés sur l’exécution de nos plans, malgré les embûches et les distractions. Nous avons aussi préservé la proximité avec nos clients alors que nous naviguons à leurs côtés à travers la tempête. L’adaptabilité et la détermination de nos équipes ont fait toute la différence.

Une fois la crise passée, sur quoi misez-vous ?

En assurant une vigie, en agissant à titre de conseillers pour rester à l’affut de leur réalité et en planifiant en amont, nous misons sur le conseil en expertise TI afin que nos clients puissent sortir de crise revitalisés et renouvelés. Nous faciliterons l’accès aux TI pour que nos entreprises d’ici continuent d’évoluer.