Skip to content

Date de parution

La pire cybermenace qui vous guette

Passer au télétravail s’est finalement avéré possible pour un grand nombre de PME. Après quelques ajustements aux accès réseaux, vos équipes peuvent désormais se connecter et travailler à distance sans problèmes. Mais ne criez pas victoire trop rapidement.

Transformation précipitée

Pour poursuivre vos opérations en pleine pandémie, vous avez dû réagir rapidement et faire preuve de flexibilité. Vous avez peut-être créé à la hâte de nouvelles procédures, ajusté vos politiques de sécurité pour qu’il soit plus simple d’accéder aux fichiers et applications de l’entreprise, puis permis à vos employés d’utiliser des appareils personnels pour simplifier les communications.

Après tout, c’était la bonne chose à faire.

Sans cette rapidité d’exécution, vous risquiez de faire face à des pertes de revenus et de productivité qui auraient été difficiles à absorber. Vous auriez aussi pu rater des opportunités d’affaires et freiner votre élan en termes d’innovation et de croissance.

L’urgence de poursuivre vos affaires a donc eu le dessus sur les considérations de sécurité. Rares sont les dirigeants de PME qui ont eu l’opportunité de revoir en profondeur leur stratégie, d’implanter des procédures robustes et d’investir en prévention.

L’épée de Damoclès

Or, cette hâte tout-à-fait compréhensible a mené à une situation jamais vue auparavant. Les cyberattaques se sont multipliées de façon exponentielle, les fuites de données ont atteint des sommets, tandis que le nombre d’organisations affectées par des incidents de cybersécurité ne cesse de croître.

Cela s’explique en partie par la multiplication d’appareils de tout type qui se connectent maintenant aux réseaux d’entreprises. Par des équipes qui accèdent, depuis des réseaux résidentiels peu ou pas sécurisés, aux applications normalement réservées à l’usage interne. Par le très faible taux d’adoption de l’authentification multifacteur. Par des imprimantes, caméras et autres appareils IoT qui servent de point d’entrée vers des fichiers confidentiels. Par des données sensibles partagées par courriel pour éviter de se connecter au VPN à chaque fois. Et cetera.

Pour poursuivre les opérations et maintenir la productivité, on baisse la garde. Elle est ici, la pire cybermenace qui guette votre entreprise.

Reprenez le contrôle

Il est important de prendre conscience des risques encourus par votre entreprise. Même si tout semble bien fonctionner, le télétravail a créé des brèches dans vos défenses. Nous le constatons d’ailleurs depuis le début de l’année alors que des organisations de toutes tailles, même parmi les mieux protégées, se voient durement touchées par des attaques informatiques.

Heureusement, vous avez encore l’opportunité de renforcer votre posture de cybersécurité face à ces menaces plus nombreuses et plus sophistiquées. Nos experts ont rassemblé des ressources et des conseils vous permettant d’être mieux informés et mieux préparés pour prévenir les cyberattaques.

Reprenez le contrôle de vos TI et minimisez les risques encourus par votre entreprise. Vous pourrez ainsi dormir sur vos deux oreilles.

La cybersécurité en chiffres

11 %
Taux d'adoption du MFA

À peine une entreprise sur 10 a adopté des mécanismes d'authentification multifacteur selon Alexander Weinert, directeur de la sécurité des identités chez Microsoft

52 %
Attaques malveillantes

Les violations de la confidentialité des données sont dues à des attaques malveillantes dans plus de la moitié des incidents selon un rapport d'IBM

6 M$
Coût moyen d'une fuite de données

Il en coûte en moyenne 6 million $ aux entreprises canadiennes pour se remettre d'une fuite de données selon un rapport d'IBM